Les huiles essentielles pendant la grossesse : bonne idée ?

Les huiles essentielles sont des substances pleines de vertus. Elles sont connues depuis des siècles et interviennent dans le soulagement de nombreux maux. Tout le monde peut s’en servir en respectant certaines précautions sauf en cas d’intolérance à un certain composé de l’huile essentielle. Les femmes enceintes doivent faire doublement attention à tout ce qu’elles utilisent pour le bien-être du bébé. Les huiles essentielles sont-elles une bonne idée pendant la grossesse ? Découvrez tout sur l’utilisation des huiles essentielles durant la grossesse.

Qu’est-ce que l’huile essentielle ?

L’huile essentielle est une substance aromatique provenant de la distillation d’une partie de la plante. Il peut s’agir des fleurs, des écorces, des fruits, des graines, des racines ou des feuilles. Elles sont composées d’une multitude de molécules chimiques différentes qui vont agir en synergie pour soulager de nombreux maux.

Les huiles essentielles sont utilisées pour ses nombreuses propriétés thérapeutiques. En effet, elles sont antiseptiques, antibactériennes, anti-inflammatoires, tonifiantes et apaisantes. Elles agissent sur le cerveau et améliorent son fonctionnement. Il est possible de les utiliser par voie cutanée, en combinaison avec une huile pour réaliser des massages, par voie olfactive en les humant et par voie orale.

Les huiles essentielles sont-elles dangereuses pendant la grossesse ?

La grossesse est une période très délicate et il faut privilégier le bien-être du bébé. Quelles activités est-il possible de faire, que manger pendant la grossesse, quels sports pratiquer ? Ce sont autant de questions qui préoccupent une future mère. Tout doit être orchestré de sorte à favoriser le bien-être du bébé. Les huiles essentielles sont aussi sujettes à polémique quant à leurs utilisations durant la grossesse.

Les huiles essentielles malgré leurs nombreuses vertus peuvent être dangereuses durant la grossesse. En effet, il s’agit de substances puissantes, ultra-concentrées en principes actifs qui diffusent rapidement dans le sang. Elles peuvent traverser aisément le placenta et causer des dommages sur le fœtus. Elles peuvent même provoquer un avortement. Les huiles essentielles contenant des cétones sont proscrites pendant la grossesse.

Durant les trois premiers mois de grossesse, il est interdit d’en utiliser. Après ce premier trimestre, certaines huiles essentielles peuvent être utilisées, mais avec précautions. Certaines voies d’administration sont à privilégier par rapport à d’autres.

Les huiles essentielles à proscrire pendant la grossesse

Au cours de la grossesse comme dit plus haut, certaines huiles essentielles à cause des nombreux actifs qu’elles contiennent peuvent provoquer des fausses couches. Il est impératif d’éviter à tout prix de se servir de l’huile essentielle de menthe poivrée, le romarin, la sauge officinale, l’eucalyptus, cannelle, lavande, curcuma, etc. Il en existe beaucoup d’autres, interdites. Le mieux est de s’accentuer sur les huiles essentielles qu’il est possible d’utiliser.

Les huiles essentielles à utiliser dès le quatrième mois de grossesse

Les huiles essentielles sont connues pour ses propriétés apaisantes et tonifiantes. Elles interviennent aussi dans le soulagement des nausées, de la fatigue, des courbatures, etc. Il existe une trentaine d’huiles essentielles à utiliser durant la grossesse. Ces huiles ne contiennent pas de molécules dangereuses en quantité importante pouvant être à risque.

Il s’agit entre autres de l’huile essentielle de gingembre, de mandarine, de citron, d’orange, de niaouli, de cumin, d’estragon, d’épinette noire, de laurier noble, de lavande fine, de tea tree, de ylang-ylang. Vous pouvez également vous servir d’huile essentielle de pin de Patagonie, de pin sylvestre, de pruche, de rhododendron, de camomille romaine, de cardamome, de rose. Il est recommandé de privilégier les huiles essentielles d’agrumes légers.

Le mode d’utilisation et le dosage des huiles essentielles pendant la grossesse

Il est préférable de privilégier la voie olfactive et cutanée pour l’utilisation des huiles essentielles durant la grossesse. La voie orale n’est pas recommandée. Pour la voie cutanée, diluez deux à trois gouttes dans une cuillère à soupe d’huile végétale et massez la zone concernée. Ne jamais dépasser un maximum de 6 gouttes. Vous pouvez masser n’importe quelle zone sauf le ventre et la poitrine par mesure de précaution. Pour la voie olfactive, vous pouvez déposer trois à quatre gouttes d’huile essentielle autorisée dans un mouchoir et humer l’arôme pendant quelques secondes.

Il faut toutefois veiller à utiliser avec parcimonie les huiles essentielles durant la grossesse. Le fait qu’elles soient permises n’est pas synonyme d’abus. Le plus important est d’en discuter avec votre médecin. Le besoin d’utilisation d’une huile essentielle, le choix de l’huile, la fréquence et le mode d’utilisation ainsi que le dosage doivent être discutés avec le médecin. L’automédication est à éviter à tout prix, pour le bien-être de la future maman et du bébé.

Durant la grossesse, il est possible d’utiliser de l’hydrolat, qui lui ne présente aucun risque. Il s’agit en fait de l’eau de source ayant servi à la distillation de la plante. Au cours de ce processus, il y a eu des transferts de molécules aromatiques et d’autres actifs vers cette eau. L’hydrolat est faiblement concentré donc sans risque durant la grossesse. Il est recommandé d’utiliser deux cuillérées à soupe dans un litre d’eau.

Précautions lors de l’utilisation des huiles essentielles durant la grossesse

Afin de bien utiliser les huiles essentielles durant la grossesse de sorte qu’elles ne constituent pas de danger pour la mère et le bébé, il faut veiller à respecter quelques précautions.

  • Procurez-vous une huile essentielle bio dans un magasin spécialisé bio. L’innocuité et l’efficacité dépendent de la qualité de l’HE.
  • Il faut éviter d’utiliser les huiles essentielles durant la grossesse à l’état pur, ce sont des substances trop puissantes.
  • Ne pas les appliquer près des muqueuses telles que la bouche, les yeux, les oreilles.
  • Prenez toujours l’avis d’un médecin avant toute utilisation d’huiles essentielles durant la grossesse.
  • Respectez le mode d’utilisation et la posologie de l’HE

Les huiles essentielles possèdent énormément de vertus, mais des précautions doivent être prises durant la grossesse. Se servir d’huiles essentielles durant la grossesse n’est pas une mauvaise idée, le tout est de savoir lesquelles sont autorisées. De préférence s’en remettre à l’avis du médecin. Ce qui est par contre indiscutable est que l’utilisation doit se faire au-delà du quatrième mois de grossesse.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

2SuiveursSuivre