Le crash test de sièges auto :  lequel choisir ?

Le crash test de sièges auto : lequel choisir ?

En Europe, les sièges autos et les appareils routiers destinés aux enfants doivent remplir un certain nombre de critères et être homologués avant leur commercialisation. Si vous avez donc en vue d’acheter un siège auto à votre enfant, il y a de fortes chances qu’il soit en accord avec toutes les normes de sécurité en vigueur. Néanmoins, des crashs-tests de sièges auto sont réalisés chaque année par certaines associations comme l’ICRT, l’ADAC ou le TCS afin de tester davantage la résistance des sièges auto. À l’issu de ces tests ressort la liste des marques les plus résistantes afin de faciliter le choix aux parents. Mais, avec la multiplicité de ces organisations, à quel crash test se fier réellement ?

Découvrez le crash-test des sièges auto

Plusieurs associations de consommateurs effectuent des crashs-tests sur les sièges auto dans le but de tester une fois ou à plusieurs reprises le niveau de résistance de l’équipement. Pour ce faire, ces derniers mettent le siège auto en situation d’accident afin de voir l’impact des chocs sur l’équipement. À l’issue de ces crashs-tests, ces dernières portent des commentaires et donnent les résultats permettant de connaitre les modèles les plus sécurisés. Ces sièges autos pour bébé passent par les collisions les plus impressionnantes et ceux qui supportent au mieux les impacts sont choisis.

Pour effectuer le crash-test, l’ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club) qui est l’association la plus grande de l’Europe avec 20000 membres, par exemple, utilise des mannequins de diverses tailles qu’elle installe dans les sièges dans des véhicules. Les critères évalués durant ces tests sont :

  • La facilité d’utilisation
  • Le confort du siège
  • Le niveau de toxicité des éléments composant le siège
  • L’ergonomie
  • La facilité de nettoyage
  • La sécurité offerte par l’équipement face aux chocs frontaux et latéraux

D’autres associations comme l’ICRT (International Consumer Research and Testing) qui regroupe une multitude de testeurs issus de 40 pays environs, ou encore le TCS une association suisse, réalisent les mêmes tests toujours dans le but de garantir la sécurité des bébés dans les sièges auto.

Crash test de sièges auto : la sécurité avant tout ?

L’objectif premier des crashs-tests de sièges auto est la sécurité. En effet, il existe une multitude de marques qui déclarent proposer des sièges auto très sécurisés. Ce qui n’est pas toujours le cas. C’est pour pallier à cet état de chose, que plusieurs associations à travers l’Europe mettent en place des crashs-tests pour évaluer la résistance de ces équipements commercialisés.

Au-delà de l’ADAC, l’ICRT et du TCS, il existe également l’OAMTC en Autriche. Ces associations de consommateurs regroupant plusieurs testeurs en leur sein se chargent de publier à l’issue de leurs travaux, des bilans destinés à situer les acheteurs sur les modèles remplissant toutes les normes sécuritaires en vigueur.

Il faut également noter qu’outre ces associations, certains fabricants réalisent eux-mêmes des crashs-tests de leurs produits. Ils n’hésitent pas à faire subir aux sièges autos des chocs extrêmes qui dépassent de loin les normes en vigueur en Europe afin de prouver la fiabilité de leurs articles. Et les résultats qui en découlent sont parfaitement impressionnants.

Par contre, les crashs-tests de sièges auto réalisés par d’autres marques semblent fiables, mais ne le sont pas en réalité. En effet, après avoir passé les tests des consommateurs, il y a un grand écart sécuritaire qui s’observe entre les résultats fournis par les marques elles-mêmes et celles provenant des associations. C’est pourquoi il est important de s’informer sur les résultats et les différents classements avant d’effectuer son choix. Pour choisir un siège auto pour son enfant, il faut à tout prix s’assurer que le dispositif offre un excellent niveau sécuritaire.

Mes conseils :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici