Vie de familleComment vivre avec une famille recomposée ?

Comment vivre avec une famille recomposée ?

1views

La famille recomposée représente souvent un véritable défi pour le nouveau couple, surtout si chacun est déjà parent. En effet, cette situation présuppose l’effondrement plus ou moins récent de deux foyers. Ainsi, toutes les personnes concernées devront redéfinir leurs repères pour vivre en harmonie et devenir une nouvelle famille.

Famille recomposée : savoir créer un environnement sain pour les enfants

Famille recomposée : savoir créer un environnement sain pour les enfants
Photo de @canipel via twenty20.com

Vu l’enjeu, famille recomposée et difficultés semblent indissociables. Il s’agit en définitive de refonder un foyer avec les morceaux des deux précédents. Cela dit, la situation n’est pas dramatique pour autant. Les nouveaux partenaires ont en effet décidé de relever le défi de vivre ensemble.

À ce stade, le couple naissant est encore assez fragile. Chacun peut même montrer une certaine défiance après la disparition de l’ancienne relation. Cette attitude prudente est tout à fait normale. Néanmoins, vous avez suffisamment foi en l’autre pour envisager de former une nouvelle famille.

Ce sentiment est crucial pour surmonter les épreuves liées à la famille recomposée. Il aidera le couple à rester solidaire face aux problèmes du quotidien. D’ailleurs, les enfants sont particulièrement sensibles à cette cohésion et à cette affection. Cette ambiance positive permet déjà d’encourager les petits à adopter une meilleure attitude.

Pour les enfants, le foyer recomposé représente un nouveau grand bouleversement indépendant de leur volonté. Or, ils ne se sont pas encore remis de la disparition de leur famille originelle. Ainsi, les plus jeunes seront souvent réticents, voire hostiles, à l’idée d’intégrer un nouveau foyer.

Vous devez donc prendre le temps de leur expliquer la situation et de les rassurer face aux changements à venir. Le dialogue reste d’ailleurs le meilleur moyen d’apaiser les craintes et les éventuelles tensions. Votre partenaire devra faire de même avec ses enfants.

Enfin, vous ne devez pas vous lancer à la hâte dans l’aventure de la famille recomposée. En effet, vos enfants pourraient rendre l’autre responsable de votre rupture. Les enfants de votre nouveau partenaire risquent également de développer les mêmes sentiments à votre égard. Ce malentendu tend à compliquer davantage la situation.

Comment favoriser l’entente des enfants d’une famille recomposée ?

Comment favoriser l'entente des enfants d'une famille recomposée ?
Photo de @breejohnsonphoto via twenty20.com

Le fait d’avoir des parents différents n’épargne pas la famille recomposée des difficultés inhérentes à toute fratrie. Ainsi, les enfants auront tendance à entretenir des relations conflictuelles, sujettes à la compétition et à la jalousie. La situation risque toutefois de devenir problématique, si certains sont privilégiés.

Dans une certaine mesure, les querelles d’enfants sont assez encourageantes pour l’avenir de votre nouvelle famille. En effet, les disputes représentent déjà une forme d’acceptation de l’autre. De plus, seuls les égaux entrent en conflit. L’indifférence, en revanche, s’avère plus inquiétante.

Quoi qu’il en soit, votre position doit être claire et impartiale en cas de disputes entre vos enfants et ceux de votre partenaire. Vous pouvez notamment prendre exemple sur les grandes familles face à ce scénario. Vous devez simplement exercer vos prérogatives d’adulte indifféremment de l’enfant en question.

Dans la pratique, vous êtes tenu d’appliquer les règles et les sanctions en vigueur de manière équitable. Évidemment, vous devez avant tout définir de nouveaux codes avec votre partenaire. En effet, vous ne partagez pas forcément les mêmes principes en matière d’éducation. Vous avez donc besoin de préciser la ligne de conduite à tenir pour instaurer la discipline dans la maison.

Au fil du temps, ces nouvelles règles seront amenées à évoluer. Vous ne serez d’ailleurs pas en mesure d’établir une liste exhaustive de toutes les restrictions possibles. En tout cas, évitez de vous disputer concernant l’application de certaines sanctions devant les enfants. Vous risquez de remettre en question votre autorité.

Les enfants seront à terme disposés à tisser des liens fraternels, si la place de chacun est bien définie au préalable. Ils se sentiront en effet sur un pied d’égalité, sous la tutelle des parents.

Difficultés pour une famille recomposée : accueillir un nouveau-né

Difficultés pour une famille recomposée : accueillir un nouveau-né
Photo de @alinabuzunova via twenty20.com

Avec le bon état d’esprit, l’arrivée d’un nouveau-né ne devrait pas confronter la famille recomposée à des difficultés insurmontables. Cet enfant incarne même l’amour à l’origine de votre nouveau foyer. Il vous incite ainsi à prendre un nouveau départ, tous ensemble. Toutefois, la réalité est souvent plus compliquée.

En soi, l’arrivée d’un bébé est déjà problématique pour les enfants. Ces derniers se sentent menacés par le nouveau-né qui risque d’accaparer l’attention et l’affection des parents. Leur désarroi est encore plus grand dans une famille recomposée.

D’une part, le nouveau bébé confirme le caractère définitif de la disparition du foyer originel. Il sera désormais remplacé par ce rassemblement d’étrangers. D’autre part, cette naissance empêche toute forme de déni, conscient ou inconscient. Il faudra donc s’adapter au changement incarné par ce petit être.

Dans ce contexte, vous devez avant tout apaiser les inquiétudes des autres enfants. Ils ne seront pas remplacés par ce bébé. Ce dernier requiert toutefois un peu plus d’attention en raison de sa grande fragilité. Ils resteront néanmoins les enfants chéris de leur parent.

Pour le prouver, vous devez toujours trouver du temps à leur accorder. Cependant, il ne faut pas pour autant céder à tous leurs caprices. Autrement dit, vous ne devez ni les délaisser, ni les gâter. Vous pouvez également les encourager à tenir le bébé ou à jouer avec lui pour faciliter la transition.

Toutefois, prenez garde à ne pas brusquer vos enfants ou ceux de votre partenaire. Ils ont besoin de temps pour s’adapter. Par ailleurs, vous ne pouvez pas obliger les autres à aimer le bébé. Ils finiront néanmoins par l’adopter avec le temps. En attendant, faites juste en sorte que personne ne se sente exclu.