Comment aider son enfant à devenir propre ?

Votre enfant entre à l’école en septembre et il porte toujours des couches ? Le compte-à-rebours est lancé et vous stressez… voici quelques astuces et conseils pour réussir en douceur l’acquisition de la propreté.

Un enfant devient propre quand il le décide

Physiologiquement, un bébé peut être propre dès l’âge de 18 mois en moyenne, sauf problème médical. En effet, un enfant qui sait monter et descendre les marches d’un escalier en alternant les pieds, sait contrôler ses sphincters et est tout à fait capable d’aller aux toilettes.

C’est donc psychologiquement que tout se joue. D’abord un enfant ne voit pas l’utilité pour lui d’être propre. Il porte des couches depuis toujours, ça lui convient très bien. Ensuite, il faut qu’il accepte de grandir, qu’il le décide. Rien ne sert de le forcer, c’est vouer à l’échec. Par contre, il est important de l’accompagner pour passer ce cap. Et quelques astuces peuvent vous y aider.

Un enfant devient propre quand il le décide

Ne plus le considérer comme un bébé

Votre enfant doit décider de devenir grand, il faut donc arrêter de lui parler comme à un bébé. On raye de notre vocabulaire les mots comme “bibi”, “dodo”, “titi”… On lui parle comme à un adulte, avec des phrases simples mais sans diminutif. On remplace aussi le “mon bébé” par “mon petit garçon” / “ma petite fille”.

Vous pouvez aussi lui confier quelques tâches de grand : mettre le couvert, arroser le jardin, tenir la laisse du chien, prendre le courrier dans la boîte aux lettres… Tout est bon pour lui faire prendre conscience qu’il n’est plus un bébé.

Mettez-le à contribution : laissez-le choisir son pot. Un enfant de moins de 3 ans a un sentiment de propriété exacerbé. Il sera fier de pouvoir choisir la couleur ou la forme de son pot. Grâce à cela, ça deviendra le sien.

La méthode Brazelton

Le docteur Thomas Berry Brazelton est un célèbre pédiatre américain. Il a mis au point une méthode pour aider l’enfant à apprendre à devenir propre :

  • Dans un moment calme, installez votre enfant sur le pot, avec sa couche. Installez-vous sur la cuvette des WC pour lui montrer que c’est une position naturelle. Et profitez de ce moment pour lui lire une histoire. Poursuivez cette routine pendant une semaine.
  • Continuez ensuite en enlevant la couche de votre enfant. Expliquez-lui que quand il sera grand, il pourra aller tout seul au pot.
  • A chaque fois que votre enfant fait dans sa couche, videz-là dans les WC et expliquez-lui que normalement ses selles doivent se mettre à cet endroit.
  • Quand vous sentez que votre enfant a bien compris, vous pouvez lui enlever les couches.
La méthode Brazelton

Laisser le pot à disposition

Ne forcez pas votre enfant à devenir propre. Il faut y aller en douceur. Proposez-lui de venir avec vous acheter ses premiers slips/premières culottes. Puis au début, choisissez un moment calme pour lui proposer de mettre sa couche à la poubelle et d’enfiler un sous-vêtement. Mettez le pot à disposition, et de temps en temps rappelez-lui qu’il n’a pas de couche. Commencez par le laisser en slip/ culotte une heure, puis augmenter le temps petit-à-petit.

Installez une routine, qu’il soit en couche ou non. Proposez à votre enfant d’aller sur le pot :

  • Le matin au lever
  • Vers 10h
  • Avant et après les repas
  • Avant et après la sieste
  • Au moment du goûter
  • Vers 18h
  • Avant le coucher

Et surtout félicitez-le à chaque fois, sans trop insister non plus.

Ne jamais gronder son enfant en cas d’accident

Bien sûr votre enfant ne sera pas propre du jour au lendemain, sauf exception. Il y aura forcément des accidents. Ne le grondez pas, ne lui mettez pas la pression en disant des phrases du style : “si tu n’es pas propre, tu n’iras pas à l’école.” Vous risquez bien de produire l’effet inverse. La rentrée scolaire est une grande étape qui peut l’angoisser, alors il peut se dire : “très bien, je vais continuer à mettre des couches, comme ça je n’irai pas à l’école et je resterai avec maman.”

En cas d’accident, il vaut mieux ne rien dire. Changez-le et recommencer. S’il pleure ou s’il est triste de ne pas avoir réussi à rester propre, vous pouvez le rassurer, lui dire que c’est un accident, que ça arrive, et qu’il réussira mieux la prochaine fois.

Pour l’aider à se rendre compte de ses progrès, vous pouvez lui proposer de coller des gommettes sur une feuille de papier à chaque fois qu’il réussit à aller au pot. Collez-la sur le mur des toilettes. Toute la famille peut jouer, et on compte les points à la fin de la semaine. Il va avoir envie de gagner cette course. Comme pour tout apprentissage, le jeu aide un enfant à grandir.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

2SuiveursSuivre