Comment surmonter la dépression post partum ?

La dépression post partum est une maladie qui touche de nombreuses femmes après leur accouchement. Cette crise postnatale n’a pas une cause unique en réalité, car elle est favorisée par plusieurs facteurs. Il est donc assez difficile de trouver un moyen efficace pour l’éviter. Mais heureusement, il existe différentes solutions auxquelles vous pourrez avoir recours pour surmonter la dépression post partum.

Quels facteurs favorisent la dépression post partum ?

La dépression post partum est une maladie très grave qui peut nuire à la qualité de vie des jeunes mamans. Elle ressemble assez au baby blues, mais est néanmoins plus inquiétante car ses symptômes sont vraiment graves. C’est un trouble favorisé par plusieurs facteurs parmi lesquels on retrouve :

  • Le sentiment de perte lié à la fin de la grossesse
  • Des problèmes d’argent, de logement ou de travail
  • Des problèmes qui empêchent la mère d’allaiter son bébé
  • Les causes biologiques ainsi que les modifications hormonales
  • L’épuisement sur le plan physique et psychique
  • Une dépression survenue au cours de la grossesse
  • Un accouchement difficile
  • Un bébé prématuré ou malade, avec pour conséquence la séparation de la mère et de l’enfant
  • Des antécédents de troubles mentaux et plus particulièrement de dépression
  • Des antécédents familiaux de dépression post partum
  • La solitude
  • Le manque de soutien du père, de la famille et de la société
  • La succession de nombreux facteurs psychologiques stressants liés à l’expérience de la grossesse ou de l’accouchement, etc.

La bonne nouvelle, c’est que malgré ces nombreux facteurs de risque, vous pourrez surmonter la dépression post partum avec quelques astuces, de meilleures habitudes et un traitement médical. D’ailleurs, il aussi est possible de prendre quelques mesures préventives pour éviter d’avoir à subir les désagréments liés à cette maladie.

Quels facteurs favorisent la dépression post partum ?

Comment surmonter la dépression post partum ?

Avant tout, il est important de souligner qu’il est possible d’éviter la dépression post partum chez certaines jeunes mamans. Pour y parvenir, il faut d’abord que celles-ci apprennent à mieux se reposer, déjà pendant la grossesse, et ensuite après l’accouchement. En effet, pour ne pas développer des troubles psychologiques suite à l’expérience de l’accouchement, les femmes doivent :

  • Savoir confier leur bébé à une personne de confiance pour profiter de quelques heures de repos et de détente
  • S’allonger confortablement de temps à autre et déguster une bonne boisson chaude, de la tisane ou du thé
  • Dormir suffisamment et se ménager
  • Prendre le temps pour s’occuper de soi-même et se faire belle
  • Écouter de la musique douce, etc.

Il faudra aussi faire de l’exercice modérément, et manger de manière saine et équilibrée. Pour finir, déjà pendant la grossesse, les femmes doivent apprendre à rester en contact avec leurs proches et entretenir les relations sociales. En effet, toute forme de soutien est utile après l’accouchement pour ne pas se sentir seule.

Il faut savoir que la plupart des précautions citées plus haut peuvent aussi vous aider à surmonter la dépression post partum. Elles fonctionnent donc de manière préventive et curative, en fonction de votre situation et de vos besoins.

En plus de ces solutions, vous pourrez aussi avoir recours à l’aide d’un professionnel. Celui-ci vous aidera trouver un traitement adapté et à bénéficier d’une bonne prise en charge. Il existe toutefois plusieurs autres méthodes de traitement parmi lesquelles vous aurez la possibilité de choisir celle qui vous convient le mieux. Il s’agit entre autres de :

  • L’aide professionnelle, c’est-à-dire le recours à un professionnel du centre de protection maternelle et infantile
  • Le recours à un traitement contre l’anxiété
  • Le recours à un traitement composé d’antidépresseurs, mais à ce niveau, il faut forcément demander conseil à un professionnel pour savoir quel médicament convient le mieux à une femme allaitante
  • L’intégration à des groupes d’entraide peut aussi aider les jeunes mamans à surmonter la dépression post partum, car elles se retrouvent ainsi dans un environnement composé de personnes souffrant de la même pathologie
  • Le recours à un psychologue est aussi nécessaire, surtout lorsque vous souffrez de la forme sévère de dépression post partum.
Comment surmonter la dépression post partum ?

Quand doit-on consulter ?

Comme nous l’avons souligné plus haut, il est souvent nécessaire de consulter un professionnel des maladies mentales pour réussir à surmonter la dépression post partum. Toutefois, cette solution est généralement utilisée en dernier recours car elle est nécessaire uniquement pour les cas les plus graves.

En effet, même si la dépression post partum est considérée comme une maladie grave, elle peut normalement se soigner avec des bonnes habitudes de vie et le soutien de l’entourage. Mais il existe des formes plus sévères de cette dépression qui provoquent des symptômes vraiment graves et difficiles à contrôler.

Par exemple, il arrive que dans certains cas, au lieu de la simple tristesse ou du sentiment de solitude, la jeune maman développe des envies suicide. Elle peut aussi avoir l’idée de faire du mal à son bébé, ou être totalement indifférente à ses pleurs ou ses plaintes.

Lorsque ces situations se présentent, ou lorsque les autres solutions ne donnent pas de résultats assez rapidement, vous devez penser à une consultation psychologique.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

2SuiveursSuivre