Sophie la Girafe : un jouet sécuritaire pour les nourrissons et enfants de tous âges

Lorsque la société Delacoste a lancé sur le marché une girafe prénommée Sophie, en 1961, elle ne pouvait pas s’attendre à un tel succès. Le fait est que Sophie fait partie de la culture française depuis si longtemps que pratiquement tous les Français ont des souvenirs partagées avec elle durant leur enfance.

Un produit sans danger pour les enfants de tous âges

Grâce à cet article, il est possible de comprendre pourquoi Sophie la Girafe est un jouet tout à fait sécuritaire pour les enfants de tous âges. Bien que certaines voix se soient fait entendre sur la sécurité du produit pour les nourrissons, il ne fait aucun doute que le jouet qui a traversé des décennies, et accompagné nos difficiles nuits alors que nos dents se développaient, est tout à fait adapté.

Ce jouet à l’image d’une girafe, d’une hauteur de 18 centimètres, produit un couinement à travers un sifflet lorsqu’on la presse. Il a été créé pour les nourrissons afin qu’ils puissent développer leurs sens et aussi pour la mordiller durant l’époque où les bébés font leurs dents. Elle est conçue en caoutchouc naturel et la peinture utilisée pour dessiner ses tâches noires et marron est de qualité alimentaire, ce qui la rend sans danger.

Tests de toxicité

C’est une étude allemande qui a créé la polémique qui a entouré Sophie la Girafe pendant un certain temps, en 2011. Cependant, c’est une revue populaire française qui a contribué à disséminer l’idée que Sophie pourrait être toxique pour les enfants, en révélant que le test mené par le magazine de consommateurs Öko-Test aurait découvert la présence dans la salive des enfants ayant inséré la girafe dans leur bouche, la présence de nitrosamine.

Cette révélation a déclenché une série de tests dans le but de découvrir si Sophie la Girafe était nocive pour les enfants. Ce que les études ont démontré, c’est que bien qu’il y ait des traces de nitrosamines restantes après 24 heures de contact entre l’enfant et le jouet, ce taux très modéré se retrouve sous les normes européennes de toxicité. Puisque le magazine allemand avait impliqué le contraire dans son article, ses dirigeants furent appelés à se présenter devant la justice, à Berlin, où ils furent condamnés.

Il est à noter que la société Vulli, qui est celle qui produit Sophie la Girafe aujourd’hui, a indiqué que chaque lot de fabrication est testé par des laboratoires agréés, la DGCCRF dans le cas de la France. Celle-ci a certifié que Sophie la Girafe est sans danger et qu’elle peut donc être commercialisée.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

2SuiveursSuivre